DREAMYSTIC ROOTS installation
invitation card Dreamystic roots
DREAMYSTIC ROOTS installation
installation
DREAMYSTIC ROOTS installation
DREAMYSTIC ROOTS installation

Tie a cloth to remember. Reactivate / Revitalize the presence of Madame Rose, homeless, a bit of a shaman who weaved her life by caring for plants and animals. 

The knot as intertwining. They are linked to attachment, to the bonds which one creates with the other. Connecting with other living beings is vital. Creating links, creating knots, creating ourselves 

Paradoxically, the first contact we have with the knot is linked to separation, a scar for life, tied on ourselves. To tie in order to attach oneself, to  inner being.

What links do we weave with ourselves, with the other, with otherness, with the imperceptible, with the very structures of matter?

Echoing Lieu commun Acte2*, I have tied and undone more than 4,000 links. Secret performance;

Bonding takes time.

 

On the trunks, the nodes are the starting points of the branches. Some local plane trees have been replaced by a canker-resistant but frail variety. A new start for these trees, these fragile, resistant in the city. A fabric like skin, a protection, a bandage, a wish, a prayer, an ode...

The ribbons are extracted from hotel bed sheets from a laundry. Place dedicated to  cleaning, sorting and removing what no longer meets the standards. During our sleep, a whole vital activity takes place in our brains. Some memories fly away, unnecessary brain connections are suppressed. In a deep sleep, the so vulnerable sleeper, repairs himself, treats himself, heals himself... What we experience during our dreams looks like hallucinations. What do we see when we are awake? Are we really awake? Sometimes our daytime visions resemble delirious visions, nightmares.

What kind of world are we drawing?

The ribbons are going to vibrate, float, twirl, wrinkle, sag down, stick together, transform themselves, light up, fade...

Several types of dye have been used, from the most natural to those derived from synthetic chemistry. An evolution with the wind and the light to welcome a new cycle of transformations. The synthetic red of the ribbons will resist the onslaught of nature. The textile industry is linked to fashion, seduction paradoxically is also one of the most polluting.

What will tomorrow be the accepted colors and the canons of a new seduction?

 *Common place Act2: 2020 photographic and video series – reflections towards a new Terrocracy. (ruling of the earth)

Nouer un tissu pour se souvenir.
Réactiver/ Revivifier  la présence de Madame Rose, sans abri, un peu chamane qui tissait sa vie en soignant les plantes et les animaux.

Le nœud comme un entrelacement, un enlacement. Il est mêlé à l'attachement, aux liens que l'on tisse avec l'autre. Se relier à d’autres vivants est vital. Créer des liens, créer des Nœuds, créer des Nous.

 

Paradoxalement le premier contact que l'on a avec le nœud est lié à la séparation, une cicatrice pour la vie, nouée sur nous-mêmes. Nouer pour se rattacher, à son être. 

Quels liens filons nous avec nous-même, avec l'autre, l’altérité, l’imperceptible, les structures même de la matière ?

 

En écho avec Lieu commun Acte2* j’ai noué et dénoué plus de 4000 liens. Performance secrète ;

créer de l’attachement requiert du temps.

Sur les troncs, les nœuds sont les points de départ des branches.

Certains platanes de la place ont été remplacés par une variété résistante au chancre mais chétive.

Un nouveau départ pour ces arbres, ces fragiles, ces résistants dans la ville.

Un tissu comme peau, une protection, un pansement, un vœu, une prière, une ode…

 

Les rubans sont extraits de draps d’hôtels issus d’une blanchisserie. Lieu destiné au nettoyage, aux tries et à la suppression de ce qui ne convient plus aux standards.

Durant notre sommeil, toute une activé vitale s'opère dans nos cerveaux. Certains souvenirs s’envolent, les connexions cérébrales inutiles sont élaguées.

Dans un profond sommeil, le dormeur, si vulnérable, se répare, se soigne, se guérit…

 

Ce que nous expérimentons durant nos rêves ressemble à des hallucinations. Que voyons nous lorsque nous sommes réveillés ? sommes nous vraiment éveillés ? parfois nos visions diurnes s’apparentent à des visions délirantes, à des cauchemars.

Quel monde dessinons nous ? 

 

Les rubans vont vibrer, flotter, virevolter, se rider, s’affaisser, se coller, se transformer, s’illuminer, s’éclaircir…

Plusieurs types de teinture ont été utilisées, des plus naturelles jusqu'à celles issues de la chimie de synthèse. 

Une évolution au grès du vent et de la lumière pour accueillir un nouveau cycle de transformations.

Le rouge de synthèse des rubans résistera aux assauts de la nature.

L'industrie textile est liée à la mode, la séduction paradoxalement c'est aussi l'une des plus polluante. 

Quelles seront demain les couleurs admises et les canons d’une nouvelle séduction ?

*Lieu commun Acte2: 2020 série photographique et vidéo – réflexions vers une nouvelle Terrocratie.